retour à ¬a page d'accueil
OK

Cliquez ici pour demander votre devis !
 

KEOLIS VAL DE SAONE SIGNATAIRE DE LA CHARTE CO2

Les 17 objectifs de développement durable, et leurs 169 cibles, ou sous-objectifs, forment le cœur de l’agenda 2030.

 

 

Leur champ et leur ambition sont considérablement renforcés par rapport aux objectifs du millénaire pour le développement qui avaient été adoptés en 2000.

En effet, les trois dimensions du développement durable sont désormais intégrées de manière transversale.

Les objectifs de développement durable couvrent l’intégralité des enjeux du développement durable tels que le climat, la biodiversité, l’énergie, l’eau mais aussi la pauvreté, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation...

Keolis Val de Saône s’est engagée dans une démarche de développement durable en signant la Charte 'Objectif CO2', en partenariat avec le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer ainsi que l'ADEME.

Keolis Val de Saône a au préalable réalisé un diagnostic CO2 qui lui a permis :

 - D’établir un état des lieux initial de référence et de retenir un périmètre d’engagement,

 - De définir des indicateurs de performance environnementale et de chiffrer un objectif de réduction à atteindre sous 3 ans pour chacun d’entre eux,

 - De définir un plan d’actions en retenant au moins une action par axe (le véhicule, le carburant, le conducteur et l’organisation/management) afin d’atteindre l’objectif fixé.

 Avec Objectif CO2, Keolis Val de Saône s’engage à :

 - Mettre en œuvre le plans d’actions et à en assurer le suivi,

 - Transmettre à l’ADEME tous les ans un état d’avancement du plan d’actions durant les 3 années d’engagements.  

 Keolis Val de Saône s’est engagée sur le plan d’actions suivant :

  Þ AXE VEHICULES 

 - Bridage de la vitesse : 80 km/h sur les cars scolaires

Objectif : brider 60% de la flotte scolaire à 3 ans à 80 km/heure

  - Amélioration de la maintenance hors pneumatique : analyse d ‘huile moteur, et amélioration  des pratiques environnementales des ateliers

  Objectif : mettre en place des dispositifs de récupération des déchets

 - Autres actions : renouvellement du parc

  Objectif : renouveler plusieurs véhicules (norme Euro 6) 

   Þ AXE CARBURANT

 - Amélioration du suivi des consommations : suivi informatique des consommations internes  des différents centres KVS

  Objectif : avoir un suivi fiable des consommations par véhicule

 Þ AXE CONDUCTEURS

 - Mise en place d’un programme éco-conduite : système de management de l’éco-conduite

  Objectif : suivre les « surconsommateurs » et organiser des cycles de formation

  - Optimisation de l’utilisation de la climatisation et du chauffage : sensibilisation interne

  Objectif : maîtriser les consommations

 Þ AXE ORGANISATION

 - Information et sensibilisation des voyageurs : information sur les émissions de CO2 des  prestations de transport de voyageurs

  Objectif : information exprimée en kg de CO2 par prestation à transmettre annuellement aux   clients

A PARTIR DU 1er OCTOBRE 2013, LES TRANSPORTS AFFICHENT LEURS EMISSIONS DE CO2

A PARTIR DU 1ER OCTOBRE 2013, LES TRANSPORTS AFFICHENT LEURS EMISSIONS DE CO2

 

La loi « Grenelle II de l’environnement » rend obligatoire, à partir du 1er octobre 2013, l’information sur la quantité de CO2 émise pour chaque prestation de transport. Cette information a pour objectif de sensibiliser l’ensemble des acteurs de la chaîne de transport à leur contribution aux émissions de gaz à effet serre et leur permettre d’orienter, le cas échéant, leur choix vers des solutions moins émettrices.

 La loi Grenelle II prévoit ainsi un affichage systématique du contenu CO2 de toute prestation de transport.

Les adhésifs suivant seront posés sur les portes avant des véhicules Keolis Val de Saône d’ici le 1er octobre 2013 (voir image ci-dessous).

 Le CO2, qu’est ce que c’est ?

Le CO2 est la formule chimique du dioxyde de carbone. C’est un gaz, présent naturellement dans l’atmosphère, qui participe à l’effet de serre.

L’effet de serre est un phénomène naturel qui permet de maintenir une température vivable sur Terre d’environ 15°c. Sans lui, la température sur la planète avoisinerait les -18°C ! Aujourd’hui, nous constatons que l’effet de serre est intensifié par l’Homme. En effet, la quasi-totalité des activités humaines émet du CO2 supplémentaire dans l’atmosphère et déséquilibre ainsi ce phénomène naturel.

La concentration de CO2 dans l’atmosphère augmente à cause des industries, du transport de marchandises et de voyageurs, du chauffage et climatisation des bâtiments de l’agriculture… et participe ainsi au changement climatique.

Le changement climatique est responsable, non seulement de l’augmentation globale de la température à la surface de la terre mais aussi de la modification du cycle de l’eau et des climats avec des sécheresses et inondations plus importantes, de la montée du niveau de la mer, de l’acidification des mers et océans, des espèces animales ou encore des cycles végétatifs perturbés…

 La méthode : Comment a été estimée l’empreinte CO2 par déplacement au sein de Keolis Val de Saône (171 grammes de CO2 par voyageur et par kilomètre) ?

 Keolis Val de Saône a appliqué les préconisations du Groupe Keolis (qui sont conformes au guide méthodologique publié par l’Etat pour l’information CO2 des prestations de transport).

Les valeurs utilisées sont ainsi « de niveau 1 ». Ce sont des valeurs par défaut fournies pour chaque mode de transport par type d’activité ou de moyen de transport, fixées par l’arrêté du 10 avril 2012 pris pour l’application des articles 5, 6 et 8 du décret n° 2011-1336.

La multiplicité des services caractérisant le transport interurbain (sorties scolaires, lignes régulières, piscine, ramassage scolaires…) induit une connaissance très peu précise des données spécifiques d’exploitation et de la connaissance incertaine du nombre de passagers/voyages. Keolis préconise d’afficher la valeur de niveau 1 correspondant à la valeur des réseaux urbains de moins de 100 000 habitants, soit 171 grammes de CO2 par voyageur et par kilomètre.

 Ainsi pour évaluer l’impact carbone par déplacement, la méthode de calcul est la suivante :  

Exemple  pour un élève qui emprunte quotidiennement une ligne scolaire de 12 km :

·         Etablir la distance parcourue par abonnement scolaire :

12 km * 2 trajets par jour * 180 jours d’activité de la ligne = 4 320 km

·         Utiliser la valeur au passager/km de niveau 1 pour l’interurbain : 171 gr./passager/km

Soit 4 230 km * 171 gr./passager/km = 738 kg de CO2 par élève qui emprunte cette ligne par année scolaire